NicoLive.com

Après presque deux ans, dont un conté sur ce blog en MBA, aux Etats-Unis, me voilà de retour en France pour la création d'une entreprise...

jeudi 26 mai

Bilan mexicain (part one)

Mon « aventure » mexicaine de 18 jours, sac sur le dos de Mexico City à Cancùn soit plus de 2,000 kilomètres traversés à l'aide de presque tous les moyens de transport possibles s'est excellement bien passé: perte d’une paire de lunette de vue, chiasse en plein Chiapas, un rendez-vous loupé et bouffé par les moustiques bien sûr mais c’est ce qui a « pimenté » un voyage que je ne pourrai que me rappeler toute ma vie…. Et au cas où, j’ai pris pas moins de 900 photos !

Les rencontres

J’ai beaucoup bloggué sur des personnes que j’ai rencontré pendant mon « aventure » car c’est bien souvent autant à avec_eric__l_artificiereux qu’aux lieux traversés que je dois d’avoir passé d’excellents moments. Voyageant seul, vous êtes obligés d’aller à la rencontre d’autres personnes et la simplicité avec laquelle cela se faisait m’a surpris. La diversité des personnes rencontrées également : de l’artificier ancien organisateur des « free party » dans les années 90 à l’entrepreneur belge enjulia___anna1 Slovaquie en passant par ce couple de français venant de passer 17 mois à travers l’ensemble des pays d’Amérique latine ou encore Julia, cette jeune fille idéale de 18 ans qui a refusé de rentrer à Science Po Paris où elle était admise pour aller aider une association d’enfants des rues au Mexique avant de prendre la route pour visiter l’Amérique latine, tout cela financé par 4 mois de mannequinât intensif (parfaite sur ce plan là également). Je peux l’avouer, c’est un peu pour l’impressionner que j’ai joué à Tarzan et perdu mes lunettes ;-)…

Ca c'est pour les rencontres de francophones mais ce qui m’a également plût c’est que je me débrouille maintenant également en anglais et j’ai ainsi pu rencontrer un nombre encore plus important d’internationaux d’Angleterre comme Abid, le médecin anglais, Tom et Luc les deux copains d’enfance inséparables, ou encore des professeurs d’anglais, beaucoup d’allemands comme cette autre Julia qui m’a convaincu d’aller voir les poissons multicolores dans la mer des Caraïbes (j’y suis allé à reculon car j’avais prévu autre chose mais ce fut l’un des meilleurs moments), de jeunes danois, des suisses, une new zélandaises, une australienne, des canadiens…

martinPour finir, mon espagnol qui m’est revenu plus vite que je ne l’aurais crû m’a été d’une grande utilité pour me faire l’interprète de beaucoup de mes rencontres anglophones bien sûr mais aussi pour rencontrer des mexicains pures souches comme Martin, ou bien ces enfants travailleurs des rues, un avec_famille_mexicaineéconomiste un peu fou, de nombreux commerçants heureux de pouvoir discuter avec un touriste qui fasse l’effort de parler leur langue, et bien sûr tous les mexicains qui sont d’une ouverture, d’une gentillesse et d’une humeur exceptionnelle envers les autres. Une famille mexicaine dont le père est manager d’un parc d’attraction souhaite même rester en contact et m’a invité chez eux pour mon prochain voyage au Mexique.

Demain, je ferai le bilan d’autres aspects de mon voyage (étapes, transport, hébergement, sécurité, budget, climat, nouriture ou d'autres sujets que vous souhaiteriez connaître…). Là je pars corriger mes posts écrits à la va vite ces deux dernières semaines et les agrémenter de photos.

Posté par Nicoolas à 01:41 - Reportage photos - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire